Comment se faire rembourser vos lunettes avec la CPAM et votre mutuelle ?

Il est possible de vous faire rembourser vos lunettes auprès de la CPAM et de votre mutuelle.

Pour éviter les mauvaises surprises lorsque vous achetez des lunettes, il est conseillé de s’informer auprès de l’Assurance Maladie et de votre mutuelle sur le montant du remboursement pour cet équipement optique. En effet, le choix de votre mutuelle dans le remboursement intégral de votre paire de lunettes est essentiel.

La CPAM, quant à elle, a mis en place une nouvelle réforme depuis janvier 2020 permettant de revoir les conditions de remboursement pour l’achat de lunettes.

Enfin, si vous souhaitez une prise en charge complète et efficace de vos frais d’optique, la souscription à une couverture complémentaire adaptée est inévitable.

Comment les lunettes sont-elles remboursées ?

Le remboursement par la CPAM de cet équipement d’optique est soumis à certaines obligations. Par exemple, pour se faire rembourser vos lunettes, une prescription médicale faite par un ophtalmologue ou un orthoptiste est obligatoire. Cette prescription détermine le niveau de correction nécessaire pour vos yeux.

Sans ordonnance, les frais déboursés pour l’achat d’une paire de lunettes ne sont pas remboursés, ni par la CPAM, ni par votre mutuelle.

Que dit la réforme du 1er janvier 2020 ?

Depuis le 1er janvier 2020, une gamme spéciale appelée “100% Santé” a été créée. Elle se compose d’une sélection de paires de lunettes intégralement prises en charge par la CPAM et la mutuelle. Montures et verres sont ainsi remboursés à hauteur de 100%, aucun reste à charge n’est à régler.

Cette réforme a été mise en place pour la prise en charge de pathologie oculaire spécifique dont voici la liste :

En dehors de cette sélection spéciale, la prise en charge par la CPAM varie considérablement puisque les prix des lunettes sont fixés par les opticiens eux-mêmes (comment devenir opticien ?). Le reste à charge est absorbé partiellement ou totalement par votre mutuelle en fonction du niveau de garanties que vous avez choisi.

En résumé, la réforme permet maintenant de faire la distinction entre 2 paniers :

  • Le “100% Santé” qui permet de choisir ses lunettes parmi une sélection d’équipements n’ayant pas de reste à charge ;
  •  Les “prix libres” où la Sécurité Sociale prend en charge une partie des frais et non la totalité. Le reste à charge sera assumé par votre mutuelle en fonction des garanties de votre contrat.

Le remboursement des lunettes par la mutuelle.

La plupart des mutuelles sont des complémentaires santés responsables. Elles mettent en place des dispositifs permettant de responsabiliser les assurés sur leurs dépenses de santé. Cela se traduit par le plafonnement des remboursements des équipements optique.

Quel est l’objectif de ce plafond des frais d’optique ?

Depuis 2015, le système de plafonnement a été mis en place dans le but de faire baisser les prix des équipements optiques auprès des opticiens. La prise en charge des mutuelles est de ce fait moins élevée.

Avec le plafonnement des remboursements, les assurés renouvellent leurs lunettes de manière plus espacée puisque, désormais, ils doivent régler un reste à charge.

Formation : comment devenir opticien ?

Plafond de remboursement pour les montures.

Avant la réforme de janvier 2020, la prise en charge des montures par les complémentaires santés était de 150 euros. Ce forfait est désormais abaissé à 100 euros. À noter également que le remboursement des lunettes n’est possible qu’une fois tous les deux ans pour les adultes et une fois par an pour les mineurs. Le renouvellement rapproché pour des lunettes est possible si votre vue a changé entre-temps.

Plafond de remboursement pour les verres.

Une grille de remboursement des verres a été mise en place, des verres les plus simples aux verres les plus complexes. Le plafond de remboursement le plus bas est de 50 euros, tandis que le plafond de remboursement le plus élevé est fixé à 850 euros.

Le résumé pour le remboursement de vos lunettes par la CPAM et la mutuelle.

La CPAM peut prendre en charge le remboursement des lunettes de manière totale ou partielle.

Le taux de remboursement varie selon plusieurs facteurs :

  • Vous demandez le renouvellement de vos lunettes après avoir respecté la durée minimale, soit 2 ans pour les personnes majeures et 1 an pour les mineurs ;
  • Vous possédez une ordonnance d’un professionnel de santé (votre ophtalmologue ou orthoptiste) indiquant le niveau de correction de votre vue ;
  • Vous êtes atteint d’un trouble de la vision (myopie, presbytie, astigmate etc.) ouvrant droit à une prise en charge totale de la CPAM.

La prise en charge par votre mutuelle ne peut excéder 100 euros. Ce plafond dépend des garanties auxquelles vous avez souscrit dans votre contrat d’adhérent. Plus votre contrat de mutuelle est de qualité, plus le montant de vos remboursements sera élevé. Si besoin, faites réaliser un devis auprès de votre complémentaire santé pour comparer les prix.

À lire aussi : les dernière avancées en matière de couverture santé