On entend souvent les femmes dire « plus de sport pendant 9 mois et plus », faux ! Abattons les préjugés qui tendent à faire penser que grossesse et sport sont incompatibles et ne font pas bon ménage. En fonction du stade de développement du fœtus et du déroulement de la grossesse, il sera possible à la future maman de s’entretenir jusqu’à l’accouchement.

Quels sports de 0 à 4 mois de grossesse ?

Le début d’une grossesse présente peu de risque pour le développement du futur bébé. Presque tous les types de sports restent compatibles avec la grossesse. Vous pouvez par exemple continuer votre footing du dimanche matin ou votre séance de zumba, tout en écoutant votre corps. Si vous présentez des signes de fatigue ou étourdissements, il faudra calmer le jeu ou consulter. Cependant, gardez à l’esprit que certains sports peuvent présenter des risques. Une chute en vélo de route ou un plaquage en rugby peuvent avoir des conséquences très lourdes voire irrémédiables sur une grossesse. Sur ce point, ayez conscience qu’il faudra être prudente.

Quels sports de 4 à 8 mois de grossesse ?

Passé ce stade et en fonction de l’état de forme général de la maman et du futur bébé, il faudra adapter son activité physique pour éviter tous types de risques. Vous pouvez tout à fait pratiquer la natation, la marche à pieds ou la musculation profonde type gymnastique d’entretien pour travailler la ceinture abdominale. Enfin, le sport très à la mode chez les futures mamans depuis quelques années est le yoga prénatal qui permet de préparer l’accouchement et qui peut être pratiqué tout au long de la grossesse. En étirant les obliques et les grands droits par exemple, vous dégagerez de la place à votre utérus qui ne cesse de grandir et diminuerez les douleurs du dos liées à la grossesse.

Avant de débuter toute activité physique pendant une grossesse, consultez votre médecin ou sage-femme avant de vérifier que vous pouvez la pratiquer sans crainte.