La sage femme intervient durant la grossesse, l’accouchement et le post-partum en surveillant les femmes, leur prodiguant les soins nécessaires et leur apportant des conseils utiles. La plupart du temps, la sage-femme pratique sa fonction dans le cadre hospitalier.

Note : le maïeuticien est un homme qui pratique le métier de sage femme

Avant et pendant la grossesse

Les fonctions de la sage-femme sont multiples. Avant la grossesse, elle est chargée d’établir un bilan pré-conceptionnel consistant à réaliser une anamnèse approfondie et vérifier des paramètres nutritionnels, biologiques, entre autres. Elle fournit des réponses face aux interrogations de la femme et lui fait des recommandations sur l’hygiène à adopter, l’alimentation… S’il s’avère nécessaire, elle apporte un soutien à la parentalité.

Au cours de la grossesse, en fonction du type de suivi établi, la sage-femme peut proposer des cours qui permettent à la future maman de mieux préparer la naissance du nourrisson. Elle est également chargée de réaliser des examens médicaux et biologiques, et, en cas de grossesse à risque, elle assure l’accompagnement. Elle peut, par ailleurs, recommander des contrôles complémentaires.

Pendant et après l’accouchement

Durant toute la phase de travail à l’hôpital, ainsi qu’en maison de naissance et/ou à domicile, la sage-femme accompagne la femme. Elle est ainsi en mesure d’effectuer un suivi du travail et même se charger de l’accouchement à domicile, assistée, bien évidemment, d’une deuxième sage-femme ou encore, elle accompagne sa patiente à l’hôpital. Elle peut être responsable de l’accouchement, celui-ci pouvant être normal, et elle peut effectuer l’épisiotomie, réaliser les sutures et apporter les premiers soins au nourrisson.

La sage-femme s’occupe de la femme et du nouveau-né après l’accouchement dans un établissement hospitalier ou à domicile, au cours d’un retour précoce au domicile ou encore, à la suite d’un séjour classique en maternité. Elle conseille maman sur l’allaitement maternel et donne des cours de gymnastique postnatale et de rééducation périnatale.

La sage-femme se tient aux côtés de maman dans les moments difficiles et fournit des informations sur le planning familial, le diagnostic prénatal et la nutrition de maman et son enfant.

Prestations prises en charge et remboursement

Lorsque vous faites appel à une sage-femme conventionnée, vous êtes remboursée pour certaines prestations par l’Assurance maladie.

Pour une consultation chez la sage-femme, le tarif conventionnel est fixé à 15,30 euros. Toutefois, si vous habitez la région parisienne et les Alpes Maritimes, elle peut pratiquer des dépassements d’honoraires, comme elle bénéficie des honoraires libres. Le montant des honoraires réclamés peuvent alors doubler. Vous obtenez un remboursement d’un montant de 15,30 euros pour les huit séances de préparation à l’accouchement effectués par la sage-femme. Bien que certaines disciplines, telles la sophrologie et l’haptonomie, soient prises en charge par la Sécurité sociale, les honoraires des séances peuvent dépasser le tarif de convention.
Du 1er jour de grossesse au 6ème mois, hormis les médicaments à vignette bleue, vous bénéficiez d’un remboursement jusqu’à 35% du tarif de convention. Quant aux trois séances d’échographie obligatoire, elles sont prises en charge à 70% du tarif conventionnel.

Pour obtenir une prise en charge optimale des soins partiellement remboursés ou non remboursés par la Sécurité sociale, vous pouvez souscrire une mutuelle santé (voir notre dossier dédié à la mutuelle).