La barre énergétique fait partie de l’univers sportif, mais pas seulement, depuis de nombreuses années et a su faire ses preuves, au même titre que les autres compléments alimentaires comme les boissons énergisantes, les gels effet coup de fouet, les fruits secs comme les abricots ou les raisins ou encore les très appréciées pâtes de fruit. Dès lors, pourquoi opter pour la consommation de barres énergétiques et comment rendre cette consommation efficace et utile lors de l’effort sportif ?

Qu’est-ce qu’une barre énergétique

Comme son nom l’indique, la barre énergétique a la forme d’une petite barre individuelle, souvent d’une dizaine de centimètres pour un poids d’environ 100 grammes. Elle a donc également pour caractéristique majeure d’être “énergétique”, c’est-à-dire qu’elle procurera à son consommateur de l’énergie supplémentaire et constituera un véritable apport nutritionnel durant l’effort physique pour les muscles et l’organisme.

Que contient une bonne barre énergétique

LEs fruits secs en apports nutritionnels

En termes de composition, une bonne barre énergétique doit impérativement proposer un apport nutritif équilibré entre glucides, sucres, sodium, potassium, magnésium, Vitamines B notamment et antioxydants comme la Vitamine C ou le zinc. A noter que les vitamines les plus efficaces durant l’effort sont les vitamines C, E, B1 et B3.

Bien souvent, ces barres énergétiques contiennent de nombreux fruits secs ou graines comme les noisettes, les petits dés de pommes, de fraises, flocons d’avoine, blé, seigle ou encore orge. Ces barres sont généralement vendues par 5 ou par 6 en boîte ou bien individuellement pour un tarif allant de 1,5 euros à 2 euros en moyenne.

Quand faut-il consommer une barre énergétique

A consommer de préférence par les sportifs qui effectuent des efforts physiques de longue durée ou courte et intense, ces barres énergétiques vont avoir un véritable intérêt :

  • En cas de sensation de faim : les barres solides ont l’avantage de combler cette sensation pour plusieurs heures, de rebooster l’organisme et de donner l’impression au sportif de manger quelque chose de sain sans avoir une sensation de lourdeur intestinale
  • En cas d’effet “coup de mou” durant l’effort : les barres constituent une source d’énergie à consommer rapidement et dont l’effet pourra être constaté moins de 15 minutes après la prise.

Il n’est pas particulièrement utile d’en consommer avant un effort sportif puisque l’apport nutritif est assez immédiat, à l’exception d’un Marathon ou d’un trail de plusieurs heures, ni en récupération car elles ne contiennent en générale pas assez de protéines pour permettre aux muscles de se reconstituer.

Les différents types de barres énergétiques

Il existe en effet différents types de barres énergétiques comme la barre riche en glucides par exemple qui sera le parfait allié du sportif, à consommer environ deux heures avant l’effort puisqu’elle favorisera la performance musculaire. Concernant les barres protéinées, celle-ci ont un véritable pouvoir coupe-faim et se consommeront plutôt après l’effort en récupération si la sensation de faim se fait ressentir car elles sont pauvres en sucres et en graisse. En cas de volonté de perte de poids ou de prise de muscle, optez donc pour la barre protéinée.

L’une des grandes nouveautés 2018 est la barre VEGAN, très à la mode mais dont les apports nutritifs, bien qu’essentiellement d’origine végétale, sont très semblables aux barres énergétiques classiques. Et justement, cette barre énergétique classique, que tout un chacun a déjà rencontré, est utilisable par tous les sportifs, qu’ils soient à pieds ou à vélo. A consommer en une seule prise ou en plusieurs fois comme c’est le cas pour les marathoniens par exemple. Pensez simplement à bien la mâcher pour éviter toute sensation de lourdeur digestive ou de gêne au niveau des intestins.

Les barres énergétiques industrielles

Cette dernière catégorie de barres énergétiques, consommable par tous, a son lot de bons et de mauvais élèves. Vérifiez donc bien la composition des barres énergétiques avant l’achat afin d’éviter qu’elles ne contiennent de l’huile de palme ou des acides gras trans qui ne sont pas bénéfiques à l’organisme. De manière générale, tentez de vous approcher des caractéristiques suivantes pour une barre classique : environ 70% de glucides et environ 10% de protéines. En étudiant bien les informations nutritionnelles au dos des emballages, vous pourrez trouver un produit au rapport qualité / prix correct et avec un bon compromis en termes d’apports nutritionnels.

Les barres énergétiques maison

Si vous avez du temps et un peu de talent, préférez réaliser vos barres énergétiques vous-même homemade. Ainsi, vous pourrez être certain de ce qu’elles contiennent réellement et vous pourrez décider des différents dosages concernant les apports nutritifs, adaptés à vos besoins personnels et à votre pratique sportive. Comme on dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Consultez ces exemples de recettes de barres énergétiques maison. Que vous en ayez marre du goût trop chimique de certaines barres, de la consistance pas assez croquante ou à l’inverse pas assez moelleuse ou bien du tarif exorbitant de certaines barres à plus de deux euros l’unité, optez pour des produits naturels, à votre goût, à votre image et faciles à réaliser ! Vous aurez à votre disposition un bon produit naturel, sur mesure, plus consistant et plus dense, la satisfaction de l’avoir réalisé soi-même en plus.

Quelle est la réglementation pour les compétitions

Aucune réglementation n’interdit la consommation de barres énergétiques, cependant, lors des compétitions sportives, le règlement n°953/2009 s’applique à propos des denrées alimentaires consommables durant l’effort et aux éventuelles substances ajoutées. Dans tous les cas, évitez de consommer trop souvent ce type de barres sans pratiquer une activité physique régulière car elles ne représentent pas un apport journalier suffisant pour l’organisme et sont généralement trop sucrées pour un quotidien plutôt passif.

L’intérêt des barres énergétiques en préparation de l’activité physique, durant l’effort sportif ou en récupération de celui-ci est donc réel, efficace et avéré, en fonction du type de barre énergétique consommé. A noter qu’au même titre que chaque coureur trouvera la bonne chaussure adaptée à sa morphologie, chaque sportif pourra trouvera LA barre énergétique qui lui convient le mieux en fonction de ses besoins réels et de l’intensité de l’effort qu’il est amené à produire.

À lire aussi : Brûleurs de graisse, ce qu’il faut savoir !