Choisir une mutuelle santé adaptée à ses propres besoins ainsi qu’à ceux de sa famille n’est pas une formalité. Avant de s’engager, il convient d’être certain que la mutuelle va bien prendre en charge et couvrir les besoins de chacun, en terme de santé, d’hospitalisation, mais aussi en terme de soins dentaires et d’appareillages optiques ou auditifs. Ces derniers sont les plus mal pris en charge par la Sécurité sociale.

Bien définir ses besoins

Avant de signer son nouveau contrat de mutuelle, il convient de réaliser un comparatif de mutuelles santé afin de bien se rendre compte de la couverture de chaque contrat, des prises en charge, des remboursements proposés ainsi que des tarifs. En amont, dresser un portrait des besoins de chaque membre de la famille, en fonction de l’âge de chacun, de l’état de santé ainsi que des soins nécessaires à chacun est indispensable. Un jeune couple n’aura pas les mêmes besoins de couverture qu’une famille avec des enfants, ayant des besoins d’appareils dentaires ou qu’un couple de seniors ayant besoin de lunettes de vue ou de prothèses auditives.

Faire appel à un comparateur de mutuelles permet d’avoir une idée de la prise en charge de chacun des contrats proposés et des tarifs appliqués. C’est donc plus simple, par la suite, de se tourner vers tel ou tel contrat, en ayant les idées bien claires.

Focus sur l’optique et le dentaire

Concernant l’optique, il faut savoir qu’en France, le prix moyen pour une monture équipée de verres correcteurs coûte en moyenne 316 euros. Si l’utilisateur a besoin de verres progressifs, le prix s’envole pour atteindre une moyenne de 613 euros. 90 % des Français ont alors un reste à charge. Les opticiens sont toujours à même de proposer à leurs clients des montures et verres à moins de 150 euros, mais il faut alors oublier le côté élégant de la monture et la finesse du verre. Or, c’est un fait, l’apparence est toujours à prendre en compte, notamment dans la vie professionnelle, où le bon choix de montures relève presque de l’investissement professionnel. C’est sans doute pour ce motif que dans le cas de contrats familles, près de 71,5 % des contrats ont une demande de garantie renforcée en matière d’optique et 56,4 % dans le cas de contrats individuels.

À lire aussi : Une couverture santé avec des garanties orientées sur l’optique te le dentaire

En matière de soins dentaires, l’Assurance Maladie prévoit son remboursement à hauteur de 70 % sur la base de tarifs dits de responsabilité ou tarifs conventionnels. Or, ces derniers sont très souvent inférieurs à leur coût réel. Si les consultations dentaires et soins dentaires sont conventionnés, le tarif des prothèses dentaires reste libre. Ainsi, on remarque que plus on habite en grande agglomération, plus les tarifs seront à la hausse. D’où l’intérêt d’avoir une très bonne mutuelle dentaire. Près de 5 millions de Français n’ont pas recours aux soins dentaires parce qu’ils n’ont tout simplement pas les moyens. Aussi, le gouvernement a trouvé un accord avec les syndicats de dentistes. À partir de 2020, les populations les plus fragiles n’auront plus rien à débourser pour certaines prothèses dentaires. Cela concernera notamment les prothèses en céramique sur les dents les plus visibles, ou les couronnes en métal, pour les dents les moins visibles.

À lire aussi : Quel remboursement des frais dentaires en 2019