Une bonne dentition reflète une bonne santé dentaire. Principal acteur dans la prévention et le traitement dentaire, le dentiste, aussi appelé le chirurgien-dentiste, est sollicité par tous.

Chez l’adulte, la consultation chez le dentiste doit se faire une fois par an et chez l’enfant au moins deux fois par an. Le dentiste peut exercer en libéral, en hôpital ou en clinique privée, dans un service de stomatologie ou d’odontologie. Les soins dentaires sont multiples et seul un dentiste et un stomatologue peuvent vous aider à promouvoir une bonne hygiène dentaire.

Soins pris en charge

Détartrage, extraction, dévitalisation, orthodontie, prothèse dentaire, implant dentaire, greffe osseuse, traitement des gencives et des caries, traitement d’une rage de dents, ce sont là des exemples bien connus des services apportés par le dentiste.

Différents types de soins sont adaptés au besoin du patient :

  • Prothèse dentaire – La pose d’un bridge, d’une couronne ou d’un implant dentaire a pour but de remplacer les tissus manquants. Dans le cadre de l’implantologie, une vis sera préalablement fixée sur l’os, où sera ensuite posée la couronne.
  • Dévitalisation – Ce type de soin consiste à enlever la pulpe qui s’est implantée à l’intérieur de la dent et, par la suite, sceller l’espace pour éviter les risques d’infection.
  • Chirurgie – Extraction dentaire, tissus mous, greffes de gencives et des os sont des exemples d’actes chirurgicaux pratiqués par le chirurgien-dentiste.
  • Pédodontie – Ce type de traitement est particulièrement indiqué dans les soins des dents en formation chez les enfants.

Remboursement dentiste

Le remboursement dentaire diffère selon le type de soin et le motif de la consultation chez le dentiste. A savoir que la participation forfaitaire de 1€ n’est pas appliquée lors des consultations et actes réalisés par un chirurgien dentiste. Toutefois, elle l’est lors de la consultation chez un médecin stomatologue en secteur 1 et 2.

Pour une meilleure prise en charge des soins dentaires, il est recommandé de se tourner vers une complémentaire santé spécialisée.

Détail des conditions par année :