Comme il n’est pas toujours possible de connaître l’avenir, bon nombre de personnes se retrouvent quotidiennement confrontées à devoir organiser les obsèques d’un proche dans l’urgence, sans en avoir toutefois les moyens financiers. Il existe pourtant des assurances obsèques pouvant prendre en charge ces frais, évitant ainsi à votre entourage des contrariétés supplémentaires dans un moment déjà particulièrement compliqué et douloureux.

Qu’est-ce-qu’une assurance obsèques ?

Souvent confondue avec l’assurance décès ou encore avec l’assurance vie, l’assurance obsèques lorsqu’elle est souscrite permet quant à elle de régler les frais liés aux funérailles et même éventuellement d’en choisir le déroulement. Il s’agit d’un contrat d’assurance tout à fait classique qui vous offre des garanties moyennant un paiement de cotisations. Il est alors question de soulager vos proches du financement de vos funérailles mais également de les libérer de leur organisation. C’est de plus une manière pour vous de vous assurer que vos obsèques seront organisées de la façon dont vous souhaitez et ainsi éviter à votre famille de rester dans l’interrogation le moment venu.

À lire aussi : Mutuelle santé, notre dossier complet

Deux types de contrats d’assurance obsèques

Quel que soit le contrat d’assurance choisi, l’organisme auprès duquel vous l’avez souscrit (votre banque ou votre assureur) s’engage alors à verser une somme d’argent sous forme de capital à la personne de votre choix ou à l’entreprise funéraire choisie, le cas échéant.

Le contrat d’assurance obsèques en capital

Il est ici question de désigner une personne bénéficiaire de confiance qui recevra à votre décès le capital pour lequel vous aurez souscrit un contrat auprès de votre assureur dans le but de pouvoir procéder à l’organisation de vos obsèques.

Le contrat d’assurance obsèques en prestations

Il s’agit de désigner la société funéraire qui prendra en charge l’organisation de vos obsèques à votre décès, selon les souhaits que vous lui aurez formulés. Vous vous réservez ainsi le droit de pourvoir choisir les détails de l’organisation de vos funérailles afin d’être sûr que vos dernières volontés soient respectées.

Quelles options pour constituer son capital décès ?

  • Le paiement unique : le paiement unique consiste à déposer en un seul et même versement une certaine somme d’argent à votre assureur.
  • Le paiement viager : cette solution concerne davantage les personnes âgées. Le principe du paiement viager est de verser une prime de manière mensuelle, trimestrielle ou encore semestrielle et ce, jusqu’à votre décès.
  • Le paiement temporaire : bien qu’il se rapproche du paiement viager par son système de règlement au mois, au trimestre ou au semestre, le paiement temporaire se différencie néanmoins par le versement d’une prime durant une période précise et prédéfinie cette fois-ci.

Les conditions du contrat à bien connaître

Les exclusions de garanties

Comme dans tout contrat d’assurance, il existe des exclusions de garanties en fonction du décès pouvant varier d’un contrat d’assurance obsèques à un autre. Sachez par exemple qu’un décès survenant la première année de souscription du contrat, en temps de guerre, à la suite d’un accident d’avion ou de la route, dans lequel il serait constaté un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale autorisée, serait susceptible d’entraîner une nullité du contrat.

À lire aussi : Infarctus de la myocarde, enfin un appareil pour les détecter

Attention aux doublons

Certains assureurs peuvent par exemple vous inciter à souscrire dans leur contrat d’obsèques une option « rapatriement ». La plupart des décès survenant en dehors du domicile, cette possibilité attire particulièrement l’attention des signataires qui ignorent cependant qu’il s’agit d’une option déjà présente dans leur contrat de carte bancaire ou d’assurance automobile.

Des options qui font la différence

Dans certains contrats dit de « capital », votre assureur peut vous proposer de verser la somme d’argent au bénéficiaire choisi avant les funérailles et non après, comme c’est souvent le cas. Cela permet ainsi d’éviter à la personne désignée d’avoir à avancer les frais d’obsèques.

Par ailleurs, dans le cas d’un contrat de prestations, certains assureurs ne vous donneront le choix qu’entre deux sociétés funéraires, il conviendra donc de se renseigner sur les prestations proposées par ces sociétés afin d’être sûr qu’elles vous conviennent.

À noter toutefois que les assureurs fixent des limites d’âge pour la souscription d’un contrat d’assurance obsèques, généralement de l’ordre de 70 ans pour des paiements uniques et temporaires et de 80 ans pour un paiement viager.