Parfois visibles dès le plus jeune âge, les problèmes de dentition chez l’enfant sont toujours une grande source d’inquiétude pour la plupart des parents. Inesthétisme, complexe à l’adolescence se poursuivant parfois même jusqu’à l’âge adulte…

La plupart des parents souhaitent faire consulter un chirurgien dentiste spécialisé en orthodontie le plus tôt possible à leur enfant pour pourvoir éviter ces problèmes. Quel est l’âge idéal pour commencer un traitement d’orthodontie chez l’enfant ? Existe-il des cas particuliers ?

À lire aussi : Pourquoi c’est important d’avoir un beau sourire

Vers 7 ans : le traitement en prévention

Entre 6 et 8 ans, votre chirurgien dentiste pourra proposer de mettre en place un traitement d’orthodontie préventif chez l’enfant. Ce traitement intervient notamment en cas de constatation d’anomalies de développement ou de mauvaises habitudes prises par l’enfant telles que la succion du pouce (la béance), par exemple. Un traitement d’orthodontie mis en place tôt permettra à l’enfant de ne bénéficier plus tard que d’un suivi complémentaire ou encore même d’éviter à devoir porter un appareil dentaire.

L’esthétisme n’est pas le seul aspect à prendre compte dans un traitement d’orthodontie. D’autres fonctions comme la respiration, la phonation ou encore la mastication et la déglutition sont toutes aussi importantes.

Selon le Dr Guy Cohen, chirurgien dentiste à Paris chez clinique-dentaire-paris.com

Vers 10 ans : la phase d’interception

De 6 à 11 ans, durant la phase dite « d’interception », le traitement d’orthodontie intervient en denture mixte : c’est la cohabitation entre les dents de lait et certaines dents définitives. Il s’agit du moment où la plupart des jeunes patients viennent consulter pour la première fois. Plusieurs types de traitement peuvent être mis en place comme par exemple l’extraction d’une ou plusieurs dents de lait, la fixation d’un appareil dentaire au palais ou encore la mise en place d’un appareil dentaire amovible sur l’une ou sur chacune des deux mâchoires. Chaque traitement et chaque appareil dentaire répondent à un problème de dentition précis rencontré chez l’enfant. Un traitement d’orthodontie mis en place à cet âge là va notamment permettre de stopper l’aggravation de l’éventuel problème mais aussi de garantir une croissance plus harmonieuse du visage.

Vers 15 ans : la phase de construction

Entre 11 et 16 ans, la dentition définitive se met en place et la croissance des dents s’achève. Les traitement d’orthodontie sont alors différents car ils s’adressent désormais à des patients adolescents et doivent ainsi s’adapter aux phénomènes de croissance de l’enfant, notamment durant la période de la puberté. L’orthodontiste cherchera alors à choisir un traitement adapté à l’enfant, tout en apportant une attention toute particulière à l’esthétique du visage mais aussi en veillant à corriger une éventuelle occlusion de la future dentition adulte. C’est à cet âge là que les appareils dentaires en dispositifs multi-bagues fixes sont le plus employés. Le déplacement de certaines dents s’effectuera alors grâce à des élastiques ou à un arc.

Le cas particulier de l’orthodontie précoce

Dans les cas les plus sérieux, un traitement précoce peut être démarré dès l’âge de 4 à 5 ans, à condition que toutes les dents de lait soient bien installées. Cette orthodontie précoce intervient notamment dans les cas où la mâchoire inférieure de l’enfant semble beaucoup plus avancée que la supérieure, où l’on constate aisément un manque de place pour accueillir les dents définitives mais aussi en cas de déviation ou de béance dentaire.

La Fédération Française de l’Orthodontie ne cesse de clamer l’importance du dépistage précoce chez l’enfant afin de pouvoir mettre un place un traitement adapté le plus rapidement possible. Au delà du côté esthétique, un mauvais positionnement des dents et de la mâchoire peut parfois entraîner des pathologies plus graves. L’âge idéal de la première consultation d’orthodontie se situant vers 7 ans, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous de consultation pour votre enfant chez un chirurgien dentiste spécialisé en orthodontie, en prévention.

Remboursement et prise en charge

Les conditions de prise en charge des frais liées aux soins d’orthodontie varient en fonction de l’âge du patient ainsi que du processus de soins. Malgré tout, La Sécurité Sociale ne rembourse pas ces soins à 100%. Pour réduire les coûts, si les soins nécessitent un traitement sur plusieurs mois, il peut être intéressant de se tourner vers une mutuelle santé car ces soins peuvent finir par coûter très cher à un ménage.

Vous pouvez trouver notre dossier sur la mutuelle complémentaire ici