Asthme, rhinite et bronchite à répétition, conjonctivite chronique. Ce sont là quelques exemples de manifestations allergiques. Afin de traiter l’allergie, il est primordial d’en connaître la cause, d’où l’importance d’un dépistage chez l’allergologue. Jouant un rôle clé dans la prise en charge de cette affection, l’allergologue peut pratiquer exclusivement l’allergologie ou la pratiquer en parallèle à une autre discipline telle que la pneumologie ou la pédiatrie.

Pour acquérir le titre d’allergologue, le médecin, qu’il soit généraliste ou spécialiste, doit avoir au préalable suivi une formation complémentaire en allergologie. Quel est le rôle de ce professionnel de santé et à quels remboursements santé s’attendre ? Tout savoir sur l’allergologue.

La consultation chez l’allergologue

Pour mener à bien son enquête, l’allergologue procède dans un premier temps à une séance de questions-réponses. Durant cette séance, les manifestations allergiques, de même que les antécédents familiaux et de maladies sont évoqués afin de se rapprocher de la cause de l’allergie.

Selon les informations acquises et leur interprétation, l’allergologue procède ensuite à un test cutané, qui consiste à produire une réaction allergique sur la peau. Le test se révèle positif en cas de rougeur ou démangeaison, confirmant ainsi ses soupçons. Une allergie est souvent difficile à diagnostiquer.

Si le test cutané s’avère négatif, l’allergologue a recours à un test sanguin permettant d’analyser les allergènes. En dernier recours, il procède à d’autres tests de provocation.

Une fois la source allergène identifiée, l’allergologue soumet le patient à un traitement préventif et l’équipe d’une trousse d’urgence composée de corticoïde, d’antihistaminiques, d’une seringue d’adrénaline et d’un broncho-dilatateur. Cette trousse accompagnera en permanence le patient.

Remboursement allergologue

Le remboursement de votre consultation se fait en fonction du type de médecin. Un allergologue peut exercer comme médecin généraliste à exercice particulier ou à titre de médecin spécialiste, tel le pneumologue-allergologue, le dermatologue-allergologue ou le pédiatre-allergologue.

Mais sachez que vous profitez d’un meilleur remboursement en respectant le parcours de soins coordonnés, en passant d’abord par votre médecin traitant. Dans le cas d’un non-respect du parcours de soins ou d’une consultation directe chez le spécialiste, votre remboursement est réduit de 40%.

Pour ceux qui consultent un allergologue en secteur 2 et dont la mutuelle propose un taux de remboursement de 200%, voire plus, vos dépassements honoraires sont partiellement ou intégralement pris en charge par celle-ci. (voir notre dossier sur la mutuelle santé)