Les kilos superflus s’accumulent plus rapidement Ă  certaines pĂ©riodes de l’annĂ©e ou après certains Ă©vènements. L’hiver, la nourriture plutĂ´t bourrative et grasse provoque une prise de poids consĂ©quente que l’on a beaucoup de mal Ă  perdre par la suite. C’est le cas Ă©galement après une grossesse ou suite Ă  une dĂ©pression ou un accident. On cherche alors diffĂ©rents moyens pour suivre un rĂ©gime pour mincir. D’ailleurs, les rĂ©gimes miracles pour mincir font les choux gras de la presse chaque annĂ©e avant que l’étĂ© n’arrive, mais ils ne sont pas toujours sans risques et pour la plupart, n’ont pas d’efficacitĂ© durable.

Les conséquences des régimes pour mincir.

Les rĂ©gimes amincissants, quels que soient leurs noms, ont pour principal objectif de rĂ©duire les calories par la diminution des apports Ă©nergĂ©tiques. Que ce soit un rĂ©gime monodiète, un rĂ©gime hyperprotĂ©inĂ©, ou des rĂ©gimes plus restrictifs qui promettent une perte de poids rapide n’ont pas tous les mĂŞme consĂ©quences sur la santĂ©. C’est très bien de vouloir perdre du poids, mais lorsque cela se fait trop rapidement, le corps ne suit plus et a du mal Ă  suivre. Il fait alors face Ă  des carences importantes qui fatiguent le corps et qui peuvent constituer un vĂ©ritable danger pour la santĂ©.

Chez la femme, les régimes trop stricts ou les diètes prolongées peuvent conduire à un dérèglement hormonal voire, à l’arrêt des règles. Certains régimes pour mincir peuvent avoir des incidences sur le cœur et causer des dommages irréversibles. Ainsi, pour perdre du poids, surtout si le patient est en situation d’obésité, il est préférable de consulter préalablement son médecin traitant, qui saura l’orienter vers une meilleure façon de s’alimenter sous surveillance médicale et accompagné par un diététicien. Cette consultation toutefois si elle est effectuée chez un diététicien n’est pas couverte par la Sécurité Sociale, d’où la nécessité d’avoir une bonne mutuelle santé privée.

Suivre un régime pour mincir sans risque.

Avec l’aide d’un bon diĂ©tĂ©ticien, il est possible de suivre un rĂ©gime qui permet de rĂ©Ă©quilibrer l’alimentation tout en rĂ©apprenant Ă  s’alimenter mieux, et maĂ®triser les aliments consommĂ©s. Le diĂ©tĂ©ticien ou les nutritionnistes prĂ©conisent une rĂ©appropriation de la nourriture. Il suffit de rĂ©Ă©quilibrer la consommation des aliments et faire en sorte d’éviter le sentiment de frustration.