Détatouage : comment ça marche, quelles sont les solutions ?

Simple erreur de jeunesse ou bien dessin ayant mal tenu au fil des ans, de nombreux repentis regrettent aujourd’hui amèrement d’être passés un jour sous les aiguilles d’un tatoueur. Entre laser et chirurgie, plusieurs possibilités existent pour se faire enlever un tatouage, mais encore faut-il être bien renseigné sur ces pratiques pour éviter les dérives. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le détatouage.

Comment fonctionne le détatouage ?

Le détatouage consiste à se faire retirer un tatouage permanent présent sur la peau. Avec une hausse constante du nombre des tatouages ces dernières années, il n’est pas étonnant de constater par la même occasion une nette augmentation de la demande de détatouage. Pour se faire enlever un tatouage, diverses techniques existent comme la dermabrasion, le peeling ou encore le laser et sont évidemment effectuées par des professionnels aguerris.

Le détatouage avec laser

Le détatouage avec laser est aujourd’hui la technique privilégiée pour se débarrasser d’un tatouage dont on ne veut plus. Son principe est simple : le laser émet des rayons lumineux très concentrés qui vont venir cibler directement les pigments du tatouage à traiter durant quelques fractions de secondes. Une fois la lumière du laser absorbée par l’encre, les pigments se trouvant sous la peau vont se détruire en fragments si petits qu’ils pourront ensuite être naturellement éliminés par notre corps, notamment grâce à l’action des globules blancs. Il existe sur le marché différents types de laser et il conviendra d’en privilégier un plutôt qu’un autre en fonction de la couleur des pigments à traiter et plusieurs séances seront à prévoir pour venir à bout de votre tatouage mal aimé. Par ailleurs, se faire retirer un tatouage, même par laser, n’est pas un acte anodin. Il est impératif de se faire détatouer par un professionnel de santé.

Le détatouage sans laser

L’exérèse chirurgicale

En matière de détatouage, l’exérèse chirurgicale est une méthode radicale, avec une efficacité garantie à 100%, mais au prix d’une cicatrice parfois moins esthétique que le tatouage en lui-même : c’est pourquoi cette méthode relevant de la chirurgie esthétique tend à être remplacée peu à peu par le laser et ne concerne en général que les tatouages de petite taille. Elle consiste à éliminer la couche superficielle de la peau que l’on appelle l’épiderme jusqu’au derme superficiel. Cette couche superficielle de peau se reformera peu à peu grâce à des processus de cicatrisation naturelle : la peau restera toutefois fragile et nécessitera des soins importants durant ce processus pour éviter les infections.

La méthode Skinial

Développée par une société allemande, la méthode Skinial permet de procéder à un détatouage sans laser. Totalement indolore, cette technique permet également d’éviter les cicatrices disgracieuses pouvant survenir dans le cadre d’un détatouage classique. De l’acide lactique est injecté en dose très concentrée au sein de la surface colorée des tissus puis sera ensuite éliminé par l’organisme de manière naturelle grâce à la formation d’une croûte en surface de l’épiderme, en emportant l’encre et ses pigments avec lui. A noter que cette méthode est également très efficace sur les tatouages de type « maquillage permanent » et qu’il sera donc préférable d’y avoir recours dans ce cas précis pour éviter les douleurs et cicatrices sur le visage.

Quels sont les risques du détatouage ?

Loin d’être un acte anodin, le détatouage, même réalisé par un expert, n’est pas sans risque. Les cicatrices pouvant s’installer sur la peau à l’emplacement de l’ancien tatouage sont d’ailleurs l’effet secondaire le plus redouté : qu’il s’agisse de cicatrices dépigmentées (voile blanc sur le tatouage) ou de cicatrices hyper-pigmentées (de couleur rouge ou brune et apparaissant surtout suite à une exposition au soleil de la zone après le détatouage), même le meilleur professionnel de santé ne peut vous garantir qu’elles disparaîtront avec le temps. Des brûlures peuvent également apparaître, notamment à la suite d’un retrait de tatouage par laser et peuvent à leur tour laisser des cicatrices indélébiles. Enfin, le détatouage a ses limites avec une absence d’efficacité sur certaines couleurs (comme le bleu ou le vert) qui semblent résister au laser et d’autres plus claires qui peuvent foncer sous son effet.

Où se renseigner pour enlever un tatouage ?

Les séances de détatouage doivent impérativement être réalisées par des professionnels de santé spécialisés afin de s’assurer qu’elles soient effectuées dans le plus grand respect des règles sanitaires prévues à cet effet. En fonction de la méthode souhaitée ou du type de tatouage à retirer, il conviendra de se tourner vers un spécialiste plutôt qu’un autre. Dermatologue, chirurgien ou médecin esthétique, en clinique ou en cabinet, seront des interlocuteurs privilégiés pour répondre à vos questions concernant le traitement et procéder par la suite au retrait de votre tatouage.

Quel est le prix pour enlever un tatouage ?

Le détatouage coûte plus cher que le tatouage en lui-même, mieux vaut donc le savoir avant de se faire tatouer le nom de sa moitié. Son coût variera en fonction de la taille, de la localisation ou même de la couleur du tatouage : il est donc impossible d’annoncer un prix pour l’enlever sans avoir consulté au préalable un spécialiste. Une large fourchette de prix oscillant entre 30 et 400 € la séance semble être une moyenne pour ce type d’intervention, sans compter le tarif de la première consultation chez le médecin esthétique ou le dermatologue indispensable pour évaluer le nombre de séances nécessaires à l’élimination complète du tatouage.

Les conditions de remboursement sécu/mutuelle

S’agissant d’une intervention d’ordre purement esthétique, le détatouage n’est en aucun cas pris en charge par la Sécurité Sociale. Si les mutuelles ne prennent généralement pas en compte ce type d’intervention non plus, certaines compagnies d’assurances en revanche proposent des forfaits spécialement dédiés aux actes esthétiques, dans lequel le détatouage peut éventuellement entrer en compte. Se faire enlever un tatouage reste donc entièrement aux frais de la personne tatouée, mieux vaut avoir cette notion en tête avant de se rendre chez le tatoueur sur un coup de tête.