Quand les hommes déclarent que leur mémoire est pire que celle des femmes… Une nouvelle étude révèle pour la première fois que les hommes, en moyenne, pensent qu’ils ont plus tendance a oublier que les femmes.

Les résultats proviennent d’une vaste étude de 48 000 personnes, menées en Norvège (Holmen et al. 2013) .

Dans l’étude , on a posé neuf questions pour évaluer l’opinion du sujet concernant leur mémoire .

Les questions posées par exemple :

  • S’ils avaient mal à se souvenir des noms et des dates.
  • S’ils se souviennent de détails de conversations.
  • S’ils pouvaient se souvenir de ce qu’ils faisaient il y a un an.

Huit hommes sur neuf ont déclaré avoir des problèmes avec leur mémorisation .

Le professeur Jostein Holmen, l’auteur principal de l’étude, explique ces résultats :

« Il est surprenant de voir que les hommes pensent oublier plus que les femmes . Cela n’a pas été documenté avant . Il est également surprenant de voir que les hommes pensent être tout aussi mauvais en mémoire s’ ils ont 30 ou 60 ans . Les résultats sont sans ambiguïté. »

L’explication de ces résultats est mystérieuse. Selon Holmen :

« Nous avons beaucoup spéculé sur pourquoi les hommes signalent des problèmes plus fréquents de mémoire que les femmes, mais nous n’avons pas été en mesure de trouver une explication. C’est encore un mystère non résolu. »

De toutes les catégories de questions, les noms et les dates sont la catégorie que les individus ont trouvé la plus difficile de retenir.

Naturellement, l’étude ne porte que sur la perception de la qualité de la mémoire du sujet.

Notons que la recherche sur la déficience de la mémoire essaye d’anticiper les problèmes cognitifs à venir, comme la démence.