De nouvelles recherches ont démontré que le nombre de personnes atteintes de diabète dans la population précaire en France, est 3 à 4 fois supérieur à celui de la population non précaire.  Lutter contre la précarité semble donc être un moyen efficace pour combattre le diabète.

Consommation excessive de certains aliments

Les personnes qui vivent dans la précarité ont une alimentation qui est loin d’être saine et équilibrée.  Elles ne consomment pas assez de fruits et légumes, et présentent une véritable carence en protéines, en vitamines et en fibres.  Leur consommation est essentiellement constituée d’une quantité excessive de féculents, d’aliments gras et de boissons sucrées.  Or, une telle alimentation favorise l’apparition du diabète de type 2.

Sensibiliser les gens à changer leurs habitudes alimentaires

Afin d’aider les personnes éprouvant des difficultés financières à changer leurs comportements alimentaires et dans le but de prévenir le diabète, l’Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires (ANDES), en collaboration avec deux laboratoires, conduira des campagnes de sensibilisation.  Des diabétologues, des nutritionnistes et des médecins généralistes, apporteront des conseils sur l’hygiène alimentaire et souligneront les risques associés aux comportements alimentaires de certaines personnes.  Une phase pilote débuté en Île de France.