Selon une étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire, la dépression a progressé en France. Ce sont les femmes de moins de 45 ans, les personnes en situation précaire et les étudiants qui sont les plus concernés par cette maladie.

On enregistre une forte progression du nombre de français dépressifs entre 2010 et 2017, cela concerne en particulier les femmes de moins de 45 ans mais aussi les étudiants. Il ne s’agit pas d’une dépression dite « passagère » que l’on pourrait associer à une petite baisse de moral. La dépression est une véritable maladie psychosomatique provenant d’un dérèglement de l’humeur. Les symptômes de cette pathologie se traduisent par un renfermement sur soi-même, suivi de pensés négatives et d’un moral en baisse constante. Les causes de la dépression sont multiples et vont impacter sur le temps de guérison du patient.

L’étude révèle des résultats plutôt inquiétants, environ 10% des Français âgés entre 18 et 75 ans souffrent d’épisode dépressif caractérisé (terme clinique de la dépression). Une hausse de 1.8 points est enregistrée entre 2010 et 2017.

Les femmes restent les plus concernées

La dépression concerne plus les femmes que les hommes. Selon l’étude, la part des femmes dépressives en France s’élève à 13% contre seulement 6.4% pour les hommes. Un écart important qui n’est cependant pas anodin. En France, la parité homme/femme n’est pas encore bien établie à 100%. En outre, il existe encore de nombreuses inégalités salariales au sein des entreprises qui dévalorisent les femmes. La différence de position sociale peut également expliquer les résultats de l’étude sur l’EDC. Les hommes sont moins disposés à confirmer qu’ils dépriment. Les profils les plus touchés par la dépression sont les jeunes femmes âgées entre 18 et 24 ans qui ont un revenu faible. Les problèmes d’argents font partis des éléments déclencheurs d’une dépression, ils sont la cause d’un grand nombre de soucis pour les femmes mais aussi pour les hommes. Enfin, on estime qu’une femme subit une plus grosse charge mentale au cours de sa vie (grossesse, pression au travail, dévalorisation…), cela peut entraîner une dépression.

Le saviez-vous ? : Le tapis d’acupression contribue à se soigner d’un état dépressif

Les jeunes touchés par cette maladie

Les jeunes femmes sont victimes de la maladie, mais pas que les femmes !  En général, les jeunes âgés entre 18 et 44 ans sont susceptibles de faire une dépression. Il est vrai que les jeunes de la société actuelle subissent le contexte économique et social du pays. Ces derniers sont confrontés à un avenir incertain créant un sentiment de peur et d’insécurité. Avec l’augmentation du chômage, les jeunes ne sont plus sereins comme autrefois. Toutes ces menaces liées à la société peuvent entraîner des crises d’angoisse mais aussi de forte dépression chez les jeunes adultes.

À lire aussi : La dépression peut-être une des causes de fibromyalgie