45% des allergies sont généralement issues des acariens, des micro-organismes présents dans la poussière qui nous entourent tous les jours dans notre habitation. Invisibles à l’œil nu, nous entrons constamment en contact avec ces acariens sans en nous apercevoir. Ces derniers ont tendance à se stocker dans les couvertures, les tapis, les moquettes et tout ce qui peut être douillets et ils peuvent engendrer des problèmes respiratoires, des problèmes de peau ou des yeux lorsque notre système immunitaire s’active pour y faire face. Voilà pourquoi l’utilisation d’aspirateur anti allergie est conseillée pour réduire les risques d’allergie. Mais quelles sont alors les causes des allergies aux acariens ? Comment reconnaitre les symptômes et quel est le traitement adéquat pour y faire face ? Nous allons le développer ci-dessous.

La description de l’allergie aux acariens

Les acariens, mesurant entre 0,2 mm à 0,4 mm de longueur, disposent de quatre paires de pattes dont la dernière paire est constituée de poils et de griffes. Leur reproduction est très rapide lorsque les conditions d’hygrométrie sont remplies, en effet les acariens se propagent très facilement à une vitesse surprenante dans un endroit à une température entre 20 et 30 degrés et avec 65 à 80% d’humidité même s’ils ne vivent que pendant deux à trois mois maximum. Et une femelle reproduit jusqu’à 80 œufs qui grandiront sur trois mois. Néanmoins, ils ne peuvent se reproduire à une altitude excédant les 1200 mètres. On peut distinguer plus de 50000 types d’acariens dont les acariens domestiques dans les poussières de maison, et les acariens de stockage présents dans les étables, les greniers ou les entrepôts. Les acariens sont présents dans toute habitation même parfaitement entretenue et se nourrissent de squames humaines soit débris de peau, de cheveux, de poils ou d’ongles. 2 milligrammes d’acariens présents dans un gramme de poussière ne sont pas négligeables car cela peut provoquer des effets négatifs chez un individu allergique voire engendrer une crise d’asthme selon la sensibilité de la personne.

Les symptômes de l’allergie aux acariens

L’allergie acarien est surtout provoquée par les débris de ces derniers morts, et leurs excréments qui ont une forte contenance en allergisants. Plus les conditions d’hygrométrie dans une pièce sont élevées, plus les acariens pourront se nourrir et se développer pour produire plus de déjections allergisantes. C’est alors après inhalation de la poussière domestique dans une habitation que les symptômes d’allergie vont apparaître. Notamment le nez bouché, des éternuements interminables, une rhinite, une toux sèche ou des bronchites qui peuvent très vite aller jusqu’à l’asthme, la conjonctivite (des yeux rouges, larmoiement, picotements des yeux) ou encore des éruptions cutanées ou de l’eczéma ou dermatite atopique avec une peau sèche et irritée. L’allergie aux acariens est surtout très fréquente en période d’hiver et d’automne, car nous avons tendance à chauffer l’intérieur et à moins aérer le logement, des conditions favorables au développement des acariens. Il est également à noter que l’allergie aux acariens peut engendrer des allergies croisées, c’est-à-dire que lorsqu’une personne est allergique aux acariens, il y a de fortes chances qu’elle soit également allergique à certains aliments comme les crevettes…

Ces symptômes sont les mêmes que les signes indiquant les allergies aux pollens ou aux moisissures, voilà pourquoi un diagnostic s’avère indispensable pour bien définir la source des allergies et trouver les traitements adéquats pour y remédier.

Les préventions

Afin de limiter et prévenir la reproduction rapide des acariens, suivre ces astuces vous sera d’une grande utilité.

  • L’aspirateur anti allergie sera votre premier allié pour faire face aux acariens, il s’agit d’un aspirateur qui dispose d’un filtre HEPA qui empêchera les acariens de se propager dans les airs et renvoyer ses allergènes. Il sera indispensable d’aspirer minutieusement pendant une demi-heure voire plus, plusieurs fois par semaine votre logement.
  • Bien aérer toutes les chambres de la maison tous les jours, pendant environ une heure, pendant toutes les saisons sera également essentiel.
  • Comme les acariens affectionnent particulièrement les endroits chauds et moelleux, surtout la literie, il est donc capital de changer et nettoyer régulièrement le linge de maison, notamment les draps, les oreillers, les housses, les couettes ou les rideaux. Mais pour contrer et prévenir le développement des acariens, couvrir les matelas, coussins ou duvets de housse imperméable et hermétique aux acariens sera de mise, on les appelle des encasings. Si possible, évitez d’avoir des moquettes dans une chambre surtout si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à son nettoyage minutieux chaque jour.
  • Pour le dépoussiérage des meubles de la maison, utiliser un chiffon humide sera plus efficace après avoir passé l’aspirateur anti allergie pour ôter les poussières.
  • L’ambiance dans les chambres ne doit pas favoriser la formation rapide des acariens, de ce fait, la température doit être réglée entre 18 à 19 degrés avec une humidité de 50 à 60% pas plus.
  • Nettoyer le sol régulièrement qu’il s’agisse de carrelage ou de parquet est indispensable.

Le traitement des allergies acariens

Il n’existe pas de traitement miracle pour freiner la prolifération des acariens dans l’habitation, et pour contrer les allergies, respecter les astuces ci-dessus sera la clé. Il est donc primordial de garder la maison propre autant que possible pendant toute l’année et effectuer un grand ménage au moins une fois par semaine. Les traitements médicamenteux ne visent qu’à stopper les symptômes de l’allergie  aux acariens. L’usage d’antihistaminiques sous forme de spray nasal, de comprimés ou de collyre peut être envisageable pour traiter ces signes. Mais on pourrait également prévoir une désensibilisation ou une immunothérapie spécifique dans le cas des allergies aux acariens domestiques. Utiliser des anti-acariens n’est pas toujours très fiable, voilà pourquoi opter pour des acaricides sous forme de poudre, de bombe aérosol, de mousse ou de liquide chimique capable de tuer les acariens sera préférable. Cependant, il faudra veiller à respecter les précautions d’emploi pour éviter les crises à cause des irritations du produit chez la personne allergique. Comme on le dit, mieux vaut prévenir que guérir, prêter attention à ces astuces vous aidera à minimiser les réactions allergiques causées par les acariens.

Pour aller plus loin :

https://aspix.fr/filtration/allergies/