Le fait d’utiliser un comparateur de mutuelle est souvent fondé sur un désir d’économiser en dépenses santé. Cela pousse plusieurs d’entre nous à opter pour des couvertures complémentaires basiques qui, en réalité, ne correspondent pas à nos besoins. Pour un complément santé optique et dentaire donc, la montée en gamme est recommandée. Cela permet de bénéficier de garanties spécifiques. Ce conseil vaut également pour plusieurs autres postes.

Aller au-delà des limites des mutuelles économiques

Certes, la souscription à un complément mutuelle est liée à un besoin de limiter ses dépenses, mais cela ne devra pas systématiquement conduire vers les contrats dits « économiques ». Ces derniers ne garantissent pas une couverture suffisante de nos dépenses de santé, surtout si celles-ci concernent des postes plus coûteux comme l’optique et le dentaire. Rappelons par ailleurs que la couverture des mutuelles économiques ne concerne, à la limite, que le ticket modérateur. Pourtant, nous le savons tous, ce dernier n’atteint jamais les coûts réels des soins. Et cela est encore plus évident quand il est question de prestations sur la dentaire et l’optique.

Nombreux d’entre nous se sont sûrement déjà plaint d’avoir pris en charge 2/3 des coûts des soins dentaires, voire plus, même après avoir perçu le remboursement du régime obligatoire et celui de notre mutuelle dentiste basique. Dans une époque marquée par un désengagement progressif de l’État de la couverture de certains soins de santé, cela ne devrait pas relever d’une surprise. Et il en est de même pour de nombreuses prestations relatives à l’optique, comme l’achat d’une paire de montures et des verres correcteurs de marques.

À lire aussi : L’importance de l’hygiène bucco-dentaire sur votre santé

Pour ces raisons donc, le mieux est de monter en gamme quand il faut souscrire à un complémentaire santé optique et dentaire. Cela permet d’éviter des pertes liées aux coûts de plus en plus élevés des soins en rapport à ces deux postes et de mieux faire face à la politique de désengagement progressif de la sécurité sociale. Cette recommandation vaut également pour d’autres postes où la couverture sociale est très faible ou inexistante.

Plus qu’une obligation dans certains cas

Il est également important de savoir que dans certaines situations, la montée en gamme est plus qu’une nécessité. Le cas le plus courant concerne les soins très coûteux en optique et dentaire. Il est suivi de la consultation auprès d’un médecin présentant des dépassements d’honoraires, c’est-à-dire des tarifs plus élevés que ceux fixés par le régime obligatoire.

La montée en gamme est aussi incontournable pour un individu de plus de 20 ans auquel un médecin a prescrit le port d’un appareil auditif. En effet, le remboursement de ce dernier est à hauteur de 60 % sur la base d’un tarif fixé à 199,71 euros, ce qui est très insuffisant sachant que cet appareillage coûte en moyenne 1600 euros.

Enfin, monter en gamme est plus que nécessaire pour pouvoir profiter d’une couverture optimale des besoins en confort lors d’une hospitalisation (télévision payante, chambre privée, etc.) ou des soins en médecine douce.

Nous savons maintenant pourquoi il est judicieux de choisir la montée de gamme en mutuelle optique et dentaire. A nous donc de prendre une décision en fonction de nos besoins.

Recevez nos dossiers exclusifs