Vous êtes en retraite ou le serez bientôt ? S’il est plus judicieux de conserver sa mutuelle d’entreprise la première année suivant son départ en retraite, il est particulièrement important d’en changer au plus vite, passé ce délai. Quels sont les critères de choix essentiels à privilégier dans le cadre d’une nouvelle adhésion à une mutuelle senior ? Explications.

Adapter les garanties de sa mutuelle senior à ses besoins

Lorsque vous partez en retraite, il vous est possible de conserver votre mutuelle d’entreprise. Bien sûr, la part de cotisation patronale vous revient. Vous payez donc plus cher votre mutuelle pour des garanties qui ne pourront plus évoluer. En effet, celles-ci resteront identiques à celles souscrites par votre dernier employeur. Or, chacun sait que l’état de santé d’une personne évolue avec l’âge : la mutuelle senior doit donc s’adapter aux nouveaux besoins. Voilà pourquoi, il est judicieux de profiter de la première année de retraite — année où la mutuelle ne peut augmenter que de façon progressive sur trois ans — pour étudier les offres de différentes mutuelles pour les seniors.

À lire aussi : Accès à la santé et aux soins pour tous : une préoccupation en France

Penser sur le long terme en matière de mutuelle senior

Quand on envisage de souscrire à une mutuelle senior au lendemain de passage en retraite, on est généralement en bonne santé. Si personne ne peut prédire l’avenir de chacun d’entre nous, il est recommandé de se projeter un peu plus en avant que le moment présent…

Suivez l’actualité de la santé avec santé-avenir.fr.

Évaluer les risques

Il peut être judicieux d’examiner ses antécédents familiaux (AVC, diabète, cholestérol, Alzheimer…), mais aussi son mode de vie (actif, casanier…), l’évolution de sa vue et de son audition, etc. En effet, tous ces éléments favorisent une vision à plus ou moins long terme de l’évolution possible de son état de santé et donc des garanties indispensables que doit proposer sa mutuelle senior, au regard des faibles remboursements de la sécurité sociale sur certains postes de santé, comme le dentaire.

Relever les soins non remboursés par la Sécurité Sociale

Il existe des soins qui ne bénéficient d’aucun remboursement de la Sécurité sociale : les implants dentaires, pour ne citer qu’eux. Leur coût étant très élevé, il est donc nécessaire que la mutuelle retraite couvre une partie ou l’intégralité de cette dépense. D’autres soins sont si faiblement remboursés que le budget en est fortement impacté si l’on est amené à les réaliser. On notera notamment :

  • Les traitements de l’arthrose et des rhumatismes,
  • Les médecines douces (ostéopathie, homéopathie, cures thermales…),
  • Les audioprothèses,
  • Etc.

Optimiser son budget sans se sacrifier

Si le prix de sa mutuelle senior est important notamment au regard de la baisse de ses revenus, il est particulièrement important de ne pas s’arrêter qu’au prix lorsque l’on compare des devis de mutuelles, dont les prix tiennent compte tout à la fois des garanties souhaitées et du profil du demandeur. Si vous aimez être en paix après une opération chirurgicale, il est peut-être alors opportun de préférer une mutuelle qui prend en charge une chambre individuelle même si elle coûte un peu plus cher.

Comparer les garanties de chaque mutuelle senior

Ne vous laissez pas influencer par le nom des compagnies vous proposant des mutuelles. Certaines d’entre elles, très connues, proposent de très mauvais contrats en matière de mutuelle senior. Pour bien la choisir, étudiez donc très attentivement les garanties (forfaits hospitaliers, orthopédie, prothèses auditives, cures thermales…) et les services connexes proposés (femme de ménage, trajets en taxi…). Vérifiez les restes à charge, les pourcentages de remboursement sur les montants de base de la Sécurité sociale qui ne sont absolument pas les prix réels des médicaments ou des soins, mais des montants forfaitaires décidés par la Sécu et souvent bien inférieurs aux coûts réels.

À lire aussi : Faut-il acheter en ligne des médicaments sans ordonnance ?

Écarter les contrats exigeant des questionnaires médicaux

La prise en charge des médicaments

À moins que vous ne trouviez aucune compagnie proposant une mutuelle senior sans questionnaire de santé, il est vivement recommandé d’éviter ce dernier. En effet, il n’est pas rare de constater que certaines compagnies d’assurance majorent leurs tarifs à la suite de ce questionnaire, considérant le futur souscripteur comme une personne à risque.

Pour conclure, une bonne mutuelle senior ne s’improvise pas et exige qu’on lui accorde de l’attention pour trouver le bon équilibre entre coût et garanties. Cependant, il est particulièrement difficile de réaliser le bon choix. En effet, nous n’avons pas en tête le nom de toutes les mutuelles existantes ni de toutes les garanties possibles. Voilà pourquoi, utiliser un comparateur de mutuelles en ligne peut, dans un premier temps, être très utile pour effectuer une première sélection et disposer de devis personnalisés.

À lire aussi : Mutuelle et longue maladie : comment votre assurance vous protège ?

Recevez nos dossiers exclusifs