Le domaine médical a atteint son apogée en matière d’avancée technologique et les divers moyens mis à disposition du grand public le prouvent. Des instruments qui auparavant étaient destinés au corps médical sont désormais accessibles à tout le monde et à un prix raisonnable. Un des outils qui a connu le plus de modifications et d’améliorations est le « thermomètre médical», un allié incontournable santé pour les petits comme pour les grands !

Les zones de prise de température

La prise de température peut être effectuée sur différentes zones selon le type de thermomètre que vous utiliserez. En effet, elle peut se faire par voie :

  • buccale soit par la bouche, sous la langue en évitant de boire du chaud et du froid pour ne pas fausser le résultat,
  • tympanique, par l’oreille,
  • rectale par le rectum, une technique conseillé chez les nourrissons,
  • axillaire qui consiste à poser le thermomètre sous l’aisselle,
  • frontale, sur le front,
  • ou encore temporale notamment sur la tempe.

À quelle fréquence prendre la température ?

Il est important de garder un œil sur l’évolution de la température pour pouvoir prendre les mesures nécessaires afin d’éviter une aggravation. Afin d’administrer un médicament pour faire baisser la fièvre, il est donc important de vérifier la température toutes les 6 à 8 heures. Dans le cas où la fièvre est importante, vous pourriez le faire toutes les 4 heures. Après une fièvre de 72 heures, sachez que la meilleure solution est de consulter votre médecin traitant car il peut s’agir d’une maladie ou une infection.

Quid sur le thermomètre médical

Le thermomètre médical sert à indiquer la température de notre corps. Le nouveau dispositif actuel, innovant et performant a remplacé à mains levées le thermomètre classique utilisé autrefois par le médecin. Ce dernier affichait le résultat sur un tube gradué ou sur un cadran électronique. Instrument simple à manipuler, il aide à évaluer notre état de santé : une personne est fiévreuse si sa température est supérieure à 37,5°C car il est d’actualité publique que la température corporelle normale du corps humain se situe entre 37°C et 37,5°C. En-dessous de 36°, il s’agit d’hypothermie.

Grâce au thermomètre, vous saurez quelle mesure adopter : faut-il ou non recourir à un praticien ? Ou prendre seulement un antipyrétique pour faire baisser la fièvre (pour une fièvre moyenne c’est-à-dire entre 38,1°C à 38,9°C).

Actuellement, il existe plusieurs types de thermomètres pour une prise de température rapide et fiable. Mais à cause de cette grande diversité, il est assez difficile de s’y retrouver.

Quels sont les critères de sélection lors de l’achat d’un thermomètre ?

Pour ne pas se faire arnaquer lors de l’achat de votre thermomètre en pharmacie ou en ligne, voici quelques conseils pour choisir votre thermomètre sur MaisonSanté :

  • Achetez votre thermomètre chez un fabricant de renom, avec des années d’expérience à son actif. Avec un savoir-faire et un professionnalisme confirmés par les nombreux usagers.
  • Achetez un appareil qui est conforme aux normes en vigueur
  • Optez pour un modèle qui répond à vos besoins : par rapport à son design, son confort d’utilisation et son mode d’utilisation.
  • Choisissez un thermomètre qui soit adapté à son utilisateur (enfant, bébé ou adulte).

Les différents types de thermomètres disponibles sur le marché

Depuis que le thermomètre à mercure a été interdit à la vente en Mars 1999 car il est considéré comme toxique, les fabricants de thermomètres médicaux ont créé des instruments à la pointe de la technologie et dont l’ergonomie répond aux besoins de leur utilisateur. Voici les types de thermomètres visibles et commercialisés sur le marché :

  • Le thermomètre électronique : son mode d’utilisation est identique au thermomètre à mercure à l’exception du résultat affiché qui se fait plus rapidement. Il peut être utilisé pour une mesure anale (pour un résultat précis), sous l’aisselle ou buccale. Pour un usage anal et buccal, il est nécessaire d’ajouter entre 0,5 et 1°C pour se rapprocher de la réalité. Ce dernier doit être désinfecté avant et après l’intervention.
  • Le thermomètre auriculaire ou tympanique : ce dernier se place dans l’oreille pour mesurer la température au niveau du tympan. Ce dernier est hygiénique par rapport à ses confrères, précis, mais demande souvent une grande maîtrise lors de son introduction dans l’oreille. L’embout doit être propre et désinfecté avant et après utilisation. Sa rapidité d’exécution est son plus gros avantage : 5 secondes max top chrono !
  • Le thermomètre sans contact : c’est l’un des tops sur la liste. Simple d’utilisation, on l’ajuste au niveau du front du malade (enfant ou adulte) sur une dizaine de centimètres et le résultat s’affiche en moins de 5 secondes. Confort, rapidité, sans douleur, des critères importants notamment pour les enfants de bas âge qui ne tiennent pas en place.
  • Le thermomètre frontal : ce dernier marche à l’aide d’une bandelette à cristaux liquides. Mais il est moins précis que celui qui requiert un contact physique. Il est posé sur le front et mesure approximativement la température du patient. En règle générale, il faut ajouter au moins deux degrés de plus pour trouver la température réelle. Thermomètre d’appoint, pas besoin de réveiller l’enfant s’il est en train de dormir pour le mettre en place.

Chaque utilisateur choisit son modèle de thermomètre en fonction des critères qu’il prône. Et peu importe l’endroit où il est placé, le résultat qu’affiche ces différents types de thermomètres est pratiquement le même !

Pourquoi est-il indispensable d’avoir un thermomètre médical à domicile ?

Avoir un thermomètre chez soi est nécessaire voire primordial pour éviter que l’état du malade n’empire (les agents pathogènes ont proliféré). Dès que l’on constate une montée progressive de la température malgré les mesures prises pour la baisser, il faut emmener rapidement la personne dans un milieu hospitalier.

Les risques d’hypothermie et hyperthermie qui engendrent des dégâts irréversibles sur notre cerveau seront bannies grâce à l’utilisation du thermomètre.

Pour les foyers avec un nouveau-né et des enfants en bas âge, la présence d’un thermomètre à domicile est obligatoire.

Recevez nos dossiers exclusifs