La conduite de nuit n’est certes pas dans les habitudes de tous. Mais à un moment ou à un autre, on sera bien confronté à cette situation. Comme c’est le moment le plus dangereux de la journée sur les routes, nous vous donnons dans cet article des conseils pour être prêt à conduire de nuit.

Les lunettes anti-éblouissements

L’expérience de conduite le jour diffère bien à celle de la nuit en raison de la visibilité. En effet, l’acuité visuelle va naturellement baisser lorsqu’il fait sombre. Pour cause, les pupilles se dilatent automatiquement pour capter plus de lumière. Dans cet état, il va également être nécessaire pour votre œil de s’habituer aux changements de lumières qui surgissent souvent brutalement et qui peuvent aveugler. Il devient aussi plus compliqué de percevoir les reliefs. Évaluer la distance devient alors plus difficile, ce qui augmente la difficulté pour freiner à la bonne distance. Un autre danger concerne les phares des autres véhicules. Leurs éblouissements peuvent créer un voile noir le temps que l’œil puisse s’adapter correctement à l’exposition de lumière nocturne.

Tous ces facteurs peuvent rendre une conduite nocturne stressante. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’utiliser des lunettes anti-éblouissements pour améliorer son acuité visuelle au volant. Les verres de ces lunettes vont nettement réduire l’éblouissement et optimiser les contrastes aux alentours pour une conduite encore plus sécurisée.

Le réglage du rétroviseur en mode nuit

Le rétroviseur central des véhicules joue un rôle bien plus important qu’on ne le pense. A par le fait de permettre au conducteur de voir ce qui se passe à l’arrière, le rétroviseur en mode nuit permet également de réduire l’intensité lumineuse des phares éblouissant se trouvant à l’arrière. Pour ce faire, il suffit de tirer la languette se trouvant sur celui-ci. Ainsi, les feux des véhicules reflétés sur le rétroviseur ne risqueront pas de vous aveugler. Mais sur les modèles automobiles dernière génération, le mode nuit des rétroviseurs fonctionne grâce à un système à atténuation chimique et électrolytique. Ils sont le plus souvent appelés par les experts, rétroviseur à système autochrome ou électrochrome. Le rétroviseur central doit aussi être remplacé à la moindre détérioration sous peine d’une grande amende.

Le nettoyage du pare-brise

La visibilité joue un rôle fondamental dans la conduite de nuit et un verre tout sale pourrait nuire à la vision. C’est pourquoi il est vivement recommandé de faire un nettoyage de ses vitrages automatiques à l’instar du pare-brise régulièrement. Le pare-brise est en effet un élément du véhicule qui se salit très vite. La pollution de l’air ainsi que les particules d’huiles dégagées par les moteurs ne font qu’accélérer le processus. Sans mentionner les insectes et les gouttes de pluie qui peuvent faire d’énormes tâches sur la vitre. Le nettoyage du pare-brise s’avère être plus un enjeu de sécurité qu’une simple question d’esthétique. Pour ce faire, vous pouvez acheter des produits nettoyants spécifiques dans les magasins. Pour les cas d’urgences, le nettoyage au produit vitre avec du papier journal reste tout aussi efficace. Sinon, un tour chez un laveur professionnel peut être utile.

Être bien reposé

En outre de l’importance de la visibilité sur les routes, un autre facteur d’accident souvent moins considéré sont la fatigue et la somnolence. La somnolence comme la fatigue sont tous deux origines de plusieurs accidents mortels.

La fatigue s’exprime par la difficulté de rester concentré et de se focaliser sur la route. Les signes de fatigue s’annoncent souvent par les picotements dans les yeux, le raidissement dans la nuque, des douleurs dorsales et un regard qui se fixe. Si vous faites une longue route, il est recommandé d’effectuer une pause tous les deux heures.

La somnolence quant à elle est la difficulté à rester éveillé. Le risque d’endormissement sur la route est très dangereux. Souvent, il entraine des périodes de micro sommeil allant de quelques secondes à une minute qui peuvent être très dangereux pour la sécurité de tous. Si donc vous avez les paupières lourdes et des bâillements trop fréquents, une simple pause ne suffit plus. Il va falloir restaurer sa vigilance en se reposant au moins un quart d’heure dans un endroit sécurisé.

Mais il reste plus prudent de bien se reposer avant d’entamer une conduite de nuit. Cela améliorera votre concentration et vous aidera à arriver à destination en toute sécurité.

Rompre la monotonie des longs trajets

Gérer un long trajet en voiture est souvent lassant mais aussi très fatigant. Plus particulièrement la nuit. La visibilité est réduite et la fatigue commence à se faire sentir quand il commence à se faire tard.

Il convient donc de rompre cette monotonie afin d’être plus concentré sur la route. En outre le fait de bien dormir avant de partir, il convient de faire des pauses régulières sur la route. Ne serait-ce que pour manger et de vous étirer. Faire quelques pas tranquillement sera très délassant et très reposant pour vos yeux. Vous allez remarquer en reprenant le volant que vous allez être plus concentré et plus attentif à votre environnement.

Écouter de la musique est également un autre moyen de ne pas se lasser en route. Concocter une playlist qui vous aidera non seulement à vous éveiller mais à rendre la route plus plaisante. Sinon, écouter la radio est aussi une bonne alternative.

 

Pour conclure, votre meilleur allié  pour limiter les risques d’accident durant vos trajets de nuit c’est vous-même ! Il n’y a pas de solutions miracle. La seule chose que vous avez à faire c’est d’appliquer tous les conseils cités plus haut et de vous acheter une bonne paire de lunettes anti éblouissement !

Recevez nos dossiers exclusifs