Une invalidité, un accident ou un décès sont des événements qui peuvent subvenir de manière inattendue. Déposer d’un contrat de prévoyance est un moyen sûr pour palier à cela, ainsi préserver ses revenus et son patrimoine. Pour cela, il serait judicieux de se pencher sur les critères à prendre en compte pour bien choisir son contrat de prévoyance.

Il est nécessaire de réaliser une analyse

Le prix du contrat d'une mutuelle prévoyance est un point essentiel, mais ne doit pas être le seul point sur lequel axé sa décision. D’autres facteurs comme la déduction fiscale, les indemnités et le capital garanti sont aussi à prendre en compte. Mais il est également important d’établir une comparaison entre un événement à occurrence fréquente dont les proportions sur le patrimoine sont faibles et un événement à occurrence faible dont l’étendue patrimoniale est importante. L’existence d’un autre contrat d’assurance individuelle ou collective est aussi à prendre en compte. Quelles sont les garanties proposées par votre contrat actuel et qui sont présentes sur le contrat proposé ? Cette comparaison vous permettra de supprimer l’existence de potentiels doublons.

De nombreux pièges à éviter

Sur le contrat, peut figurer des clauses qui peuvent désavantager l'assuré à l’avenir. Il devra par conséquent avoir une certaine vigilance sur les points suivants :

  • La partie qui choisira le médecin pour une expertise des soins, cela doit être à l'assuré de choisir un médecin pour une expertise médicale. Il ne doit pas octroyer le bénéfice du doute à l'assurance.
  • Le critère d’évaluation du taux d’invalidité,  privilégiez une évaluation selon un barème professionnel au détriment d’un barème croisé fonctionnel.
  • La compréhension de la formule de calcul du taux d’indemnisation de la rente pour une invalidité partielle, l’indice de calcul “t” pour taux de validité varie selon les contrats.
  • Les pathologies exclus par le contrat, vérifiez que les maladies exclues par l’assurance ne sont pas de potentiels risques vis-à-vis de votre métier.
  • La rupture du contrat : Privilégiez un contrat qui peut être résilié à tout moment au lieu de vous conformer à une date d’échéance.