Comme les réactions allergiques classiques dues aux aliments ou à une piqure d’insecte, il existe également des cas d’hypersensibilité aux métaux. Une personne présente une hypersensibilité ou une allergie aux métaux lorsque son système immunitaire commence à réagir contre les ions métalliques. Ainsi, la défense du corps agit comme s’il était en présence de microbes ou de bactéries lorsqu’il est en contact avec le métal. Une personne peut développer des symptômes après l’avoir touché ou ingéré. La manifestation de cette forme d’intolérance est comparable à celle d’une allergie habituelle. Toutefois, les complications peuvent être plus graves.

L’hypersensibilité aux métaux : une allergie peu connue du public

Si ce cas d’intolérance était assez rare il y a des années, il est désormais plus courant. On estime que plus d’un dixième de la population présente les symptômes d’une hypersensibilité. La statistique établie démontre également que c’est le genre féminin qui est le plus concerné. Cela en raison des piercings et des bijoux fantaisies. Pour le reste, il s’agit de personnes dont le système immunitaire est déjà diagnostiqué comme défaillant. Effectivement, sur le plan médical, une allergie aux métaux est occasionnée par un trouble de la défense immunitaire. L’agent allergène peut être le fer, le cuivre, le zinc, le nickel (un problème très fréquent chez les guitaristes électriques, d’ailleurs la marque Ernie Ball s’est penchée sur le problème et leur propose des cordes de guitare électrique en acier) et beaucoup d’autres métaux lourds. Une personne atteinte de cette faiblesse présente en majorité des éruptions cutanées après un simple contact avec un objet métallique. Ce dernier peut être un accessoire du quotidien ou un dispositif médical. Pour certains sujets, comme les guitaristes, le quotidien n’est pas toujours aisé. Ils peuvent développer une réaction allergique à chaque fois qu’ils jouent avec des cordes composées de nickel.

Les expressions de l’hypersensibilité

Selon l’organisme et selon le métal allergène, la forme de l’allergie peut être différente. Si elle s’exprime par des démangeaisons ou des rougeurs pour la plupart, d’autres sont sujets à des symptômes plus préoccupants. Il peut s’agir d’éruptions cutanées caractérisées par des cloques, de l’eczéma ou de l’urticaire. Ce sont les formes superficielles les plus courantes. Si l’exposition a lieu à l’intérieur du corps, la réaction peut s’avérer plus grave. Cela peut survenir après la mise en place d’un dispositif médical (prothèse, stérilet) dans le corps. Dans ce cas, l’allergie peut se manifester par des migraines, des douleurs au niveau des muscles ou des articulations, des fatigues prolongées et même aboutir à des états de dépressions. Le corps réagit plus violemment lorsque le contact avec l’allergène est prolongé.

Les mesures contre une allergie aux métaux

De nombreuses personnes souffrent d’une hypersensibilité aux métaux sans même qu’elles ne s’en rendent compte. La réaction allergique due au contact du métal est souvent confondue avec une allergie bénigne. Cependant, certaines formes ne sont pas à prendre à la légère. C’est notamment le cas des éruptions cutanées chroniques ou des douleurs aigües internes. Le diagnostic de l’hypersensibilité peut se différer selon le spécialiste. Mais un test en laboratoire est toujours recommandé. Jusque-là, aucun traitement n’existe pour inverser le phénomène si ce n’est les mêmes ordonnances contre toutes les formes d’allergie. Il peut s’agir d’un remède externe comme les crèmes ou encore de médicaments antihistaminiques à ingérer. Le meilleur moyen de se protéger contre les réactions allergiques est encore de se tenir à l’écart des objets métalliques. Pour ceux qui doivent s’exposer, il existe des solutions à vaporiser en vente libre. Ces produits évitent le contact direct en revêtant le métal d’une couche de solution. Dans le cas d’une hypersensibilité due à une prothèse ou autre dispositif médical implanté dans le corps, une substitution par des éléments en plastique doit être envisagée. Toutefois, cette proposition reste limiter.

L’intoxication aux métaux lourds

Outre les réactions allergiques occasionnées par les métaux, ces éléments peuvent également causer de graves intoxications même s’ils sont ingérés en infime quantité. Mais cela ne concerne que les métaux lourds. Ces derniers sont devenus très présents dans l’agriculture, dans l’industrie agroalimentaire et même dans certaines branches pharmaceutiques. Contrairement à l’hypersensibilité par contact, une intoxication n’est décelable que sur une longue période sauf en cas d’ingestion massive. C’est pour cela qu’elle est d’autant plus dangereuse. Les signes marquants sont souvent des maux de tête, des fatigues, des nausées, des vomissements ou encore des troubles du comportement.

Des symptômes à ne pas prendre à la légère

Si l’un de ces signes revient fréquemment, il convient d’appeler rapidement un médecin ou de se rendre directement à l’urgence. Une intoxication aux métaux lourds peut être très nocive pour la santé, voire même mortelle. Sur le long terme, l’individu peut développer différentes formes de maladies et de cancers.