Une plante qui est très appréciée par ses propriétés médicinales depuis l’Antiquité, la graine de nigelle peut également lutter contre le cancer. Voilà pourquoi les Égyptiens l’ont surnommé habat-al-baraka soit la graine bénie. Également connue sous le nom de cumin noir, cette plante aromatique provient de la famille des renonculacées et elle a plusieurs caractéristiques bienfaisantes sur le corps. Ces graines favorisent l’élimination des toxines du corps, régénèrent les cellules mortes, renforcent le système immunitaire et débarrassent le corps des bactéries qui peuvent engendrer les éventuelles infections et affections. Les principaux actifs de cette plante n’apportent que des bienfaits sur la santé.

La graine de nigelle

La nigella Sativa est une plante composée d’une tige d’environ 60 cm, des feuilles avec de courtes lanières et des fleurs de 5 ou 6 pétales pouvant adopter plusieurs couleurs. Généralement, ce sont les graines noires de cette plante qui sont exploitées par leurs bienfaits thérapeutiques. Une extraction de ces graines suite à une pression à froid donne naissance à de l’huile qui est souvent utilisée pour soigner ou prévenir les maladies. Mais elles peuvent également se consommer de différentes manières. Cette plante regorge de composants exceptionnels qui agissent sur le corps, on peut citer les anti-inflammatoires, les antioxydants comme la thymoquinone, les antihistaminiques, ou encore des anticancéreux. Elles peuvent également être utilisées comme compléments alimentaires car ces graines ont une forte contenance en lipides, glucides, protéines ou acides aminés dont notre corps a besoin. L’oméga 3 et l’oméga 6 y sont également présents.

Comment la nigelle peut guérir le cancer ?

L’huile extraite des graines de nigelle agit efficacement sur l’activité cancéreuse. Cela a été démontré après des études scientifiques réalisées sur des animaux. En effet, elle ralentit ou empêche le développement des cellules cancéreuses et arrive même à les détruire. En renforçant le système immunitaire, les graines noires favorisent les cellules pour contrer le cancer. Cette huile induit aussi l’apoptose, c’est-à-dire qu’elle favorise l’élimination systématique des cellules mortes, inutiles ou malsaines par le corps sans la libération de toxines et gère également le processus agissant sur la survie des cellules qu’elles soient normales ou cancéreuses. Riches en thymoquinone, des agents actifs et efficaces contre le cancer, ces graines peuvent jouer un grand rôle dans le traitement de chimiothérapie pharmaceutique qu’il s’agisse de n’importe quelle forme de cancer, notamment cancer du côlon, du cancer pancréas, du cancer de la prostate, de l’utérus, des os, du lymphome et même du cerveau. On a pu constater à travers des statistiques que les chances de guérir un cancer par l’usage de la graine de nigelle sont largement plus énormes que d’une chimiothérapie classique. D’autant plus que la chimiothérapie peut engendrer divers effets secondaires voire faire naitre un second cancer.

La graine de nigelle reconstruit donc le système immunitaire du corps attaqué par un cancer grâce aux antioxydants intégrés dans cette dernière et régénère les cellules pour que le corps puisse faire face à cette maladie. Cependant, insérer ces graines dans un programme de traitement aussitôt que le cancer ait été identifié ou dès les premiers stades de ce dernier sera de mise pour une efficacité sûre. Et adopter un régime alimentaire approprié empêchant l’amplification de la maladie est également essentiel.

La nigelle collabore aussi aux traitements de radiation. Les personnes cancéreuses suivant des traitements de radiothérapie peuvent également prendre de l’huile de la nigelle pour atténuer les divers effets secondaires provoqués.

Des études ont prouvé l’efficacité de la nigelle sur le cancer

Près des 500 études menées depuis des années ont confirmé l’efficacité de la nigelle sur le cancer. L’étude menée au Kimmel Cancer Center à Jefferson a fait preuve de son agissement sur le cancer pancréatique, quatrième cause de décès en Amérique avec une chance minime de survie de 4%. Apparemment, après l’insertion de Nigella Sativa dans le traitement, une destruction de 80% des cellules cancéreuses a été remarquée.

Des scientifiques de Jackson State University ont également réalisé une recherche aux États-Unis en 2003 sur le cancer du sein. Et des résultats positifs sur l’amélioration ont été enregistrés.

Le projet de recherche effectué à Tanta en Égypte qui s’est centré sur le cancer du côlon chez les rats a également porté ses fruits car on a pu constater une réduction des tumeurs sur les poumons et les canaux alimentaires.

D’après les recherches des experts égyptiens, la graine de nigelle, associée à du miel d’abeille apporte un effet protecteur face au stress oxydatif ainsi que le cancer après avoir exposé des rats à des agents fortement cancérogènes. Un groupe a ensuite reçu des graines de nigelle, un autre du miel et un autre les deux à la fois. Les résultats après 6 mois ont ensuite montré que les rats ayant pris de la nigelle uniquement ont bénéficié d’une protection de 80% contre le cancer tandis que ceux ayant reçu les graines noires avec du miel ont été protégés à 100%.

La prise des graines de nigelle pour faire face au cancer

Naturelle et simple d’utilisation, la prise de la nigelle se fera donc trois fois par jour mélangée avec du miel. La première cuillerée à café associée à une demi-cuillerée de miel brut sera prise une demi-heure avant le petit déjeuner, et la même dose est également à prendre l’après-midi et la dernière avant le coucher. Alterner graines moulues une fois par jour et huile de nigelle deux fois par jour est la meilleure issue pour vous soigner efficacement.

Les essais cliniques sur des individus cancéreux

Si depuis l’Antiquité, la nigella Sativa fut réputée par ses vertus anti-cancéreuses, les recherches ont cependant toujours été effectuées sur des animaux. Tous les résultats observés n’ont fait que prouver les bienfaits de ces graines mais nous restons dans l’attente des essais cliniques sur des individus cancéreux. Étant donné que les effets secondaires sur ces essais sont minimes contrairement aux bienfaits qu’ils peuvent apporter dans le monde de la médecine, les chercheurs professionnels devront envisager d’approfondir les études pour faire progresser les traitements face à cette maladie qui touche tant de monde.

Pour aller plus loin : https://nigella.fr/