L’ergonomie, vous le savez sûrement, est la science qui permet d’adapter l’environnement de travail des salariés à leurs capacités physiques, entre autres. Le mobilier, et plus particulièrement les chaises de bureau, s’intègre bien sûr dans cette réflexion. Comment favoriser le confort de ses salariés avec des chaises adaptées à leurs besoins, pour les aider à travailler dans de meilleures conditions ?

Les points à vérifier en priorité sur une chaise de bureau

Premier point :

Les chaises de bureau idéales doivent avoir un dossier pivotant, pouvant s’incliner jusqu’à 135°. Privilégiez un siège au mécanisme dit synchrone, qui permettra à vos salariés de varier les positions de leur fauteuil de bureau au fur et à mesure de la journée.

En effet, les études ergonomiques ont analysé que c’est la tenue sur le long terme d’une même position qui favorise les douleurs de dos et la sensation d’inconfort. Nous ne sommes tout simplement pas faits pour rester huit ou neuf heures consécutives assis sur nos chaises de bureau.

C’est pourquoi un dossier pivotant placé sur un fauteuil ergonomique est un excellent compromis.

Important : vérifiez que la colonne vertébrale de votre salarié ne fait qu’un avec le dossier du fauteuil, c’est le meilleur moyen d’éviter les douleurs dorsales.

Deuxième point :

Les accoudoirs de vos fauteuils de bureau doivent pouvoir s’ajuster facilement, et être bien rembourrés. La posture idéale ? Simple à retenir : votre salarié doit avoir ses coudes à 90° quand il tape sur son clavier. Si les accoudoirs ne lui permettent pas d’effectuer naturellement ce mouvement, le fauteuil n’est pas adapté à sa morphologie.

Troisième point :

Un coussin lombaire et un coussin cervical inclus dans les chaises de bureau ne sont pas des éléments superflus, comme on pourrait avoir tendance à le penser. Ces accessoires sont très importants pour aider vos salariés à supporter la position assise sur de longues heures de travail.

Quatrième point :

N’oubliez pas d’installer un repose-pied sur vos chaises de bureau, c’est indispensable pour que vos salariés puissent reposer leurs jambes de temps en temps.

Les deux accessoires ergonomiques à la mode

La chaise assis debout

On observe une vague récente des fauteuils assis-debout. Ces chaises de bureau aux faux airs plutôt sympathiques de fauteuils de bar permettent aux salariés d’avoir une meilleure liberté de mouvement, et de laisser davantage libre cours à leur énergie.
Il semblerait que la position tenue sur un fauteuil assis-debout impose une sollicitation permanente du corps, et nécessite une plus grande concentration.

Une chose est sure ; design, amusants, parfois colorés, ces fauteuils de bureau s’intègrent parfaitement dans n’importe quel environnement professionnel. De plus, ils donnent aux salariés une folle envie de faire un petit tour de l’open-space pour aller glaner idées et renseignements auprès de leurs collègues. Pour choisir la chaise de bureau idéal, rendez-vous sur le site sweetyhome.fr pour des conseils à la hauteur de votre décoration !

Idéal pour renforcer l’ambiance au bureau !

La swiss ball

Et n’oublions pas la swiss ball : cette grosse balle pleine d’air, assez design (nous vous conseillons tout de même de la choisir dans des couleurs neutres, pour éviter de transformer votre espace bureau en piste de cirque !) oblige à se maintenir en équilibre en permanence.
Les règles sont toutes simples : asseyez-vous, gardez l’équilibre et le dos bien droit, et au boulot !

Et pour faire passer l’idée auprès de vos salariés, expliquez-leur que la station assise sur une swiss ball toute la journée représente l’équivalent d’une heure de sport hebdomadaire. Le même galbage qu’en courant dix kilomètres, tout en restant assis … de quoi convaincre quelques récalcitrants !

Et en parallèle de vos chaises de bureau, pensez à faire adopter à vos salariés quelques gestes ergonomiques simples.

Quelques chiffres pour finir de vous persuader ?

  • Passer plus de cinq heures par jour devant un livre ou un écran augmente de 34% le risque d’insuffisance cardiaque.
  • Rester assis pendant plus de cinq heures par jour sans bouger diminue de 5 ans en moyenne l’espérance de vie.

Convaincant, n’est-ce pas ?

Recevez nos dossiers exclusifs